Qu’est-ce que nous savons de Satoshi Nakamoto ?

satoshi fr

D’où vient le Bitcoin ? Qui l’a créé et pourquoi ? Quelle est sa fonction ? Est-ce qu’une seule personne aurait pu le créer ? Voici quelques-unes des questions que se pose la communauté crypto.

satoshi fr

Dans notre dernier article nous avons vu l’origine du Bitcoin, aujourd’hui nous examinons ce que nous savons sur son mystérieux créateur et quelques-uns des principaux suspects. Nous ferons référence à Satoshi en tant qu’individu, bien qu’il pourrait s’agir d’un groupe de personnes. De toutes manières quelqu’un a bien proposé en premier l’idée du projet.

Ce que nous savons sur Satoshi ?

Satoshi Nakamoto, le créateur du Bitcoin n’a pas dévoilé beaucoup d’informations sur lui-même. D’après son profile en ligne il serait un japonais né en 1975. Même si c’était le cas ça ne réduit pas vraiment le spectre de recherche.

En cherchant bien dans les différents posts et e-mails de Nakamoto il y a quelque chose de suspect : le timing est très surprenant pour quelqu’un vivant au Japon. Satoshi aurait-il vécu exclusivement la nuit ou était-il ailleurs ?

Ensuite vient le phrasé. Notre créateur de génie utilisait un anglais britannique avec une syntaxe et une grammaire digne d’un anglais. Aucun écrit, même les intitulés du code, n’est en japonais. Voyons par exemple cet extrait de l’e-mail envoyé aux premiers inscrits à sa liste cryptographique.

‘I made the proof-of-work difficulty ridiculously easy to start with, so for a little while in the beginning a typical PC will be able to generate coins in just a few hours. It’ll get a lot harder when competition makes the automatic adjustment drive up the difficulty.’

De plus on se rappelle cette référence au magazine britannique The Times. Mais Nakamoto utilisait parfois aussi l’orthographe américain.

Et que dire de sa date de naissance, le 5 avril 1975 ? Le 5 avril 1933 Franklin D. Roosevelt a signé une loi interdisant la possession d’or. Les contrevenants risquaient jusqu’à 10 ans de prison. Puis en 1975, le gouvernement des États-Unis est revenu sur sa décision permettant à nouveau aux gens de posséder de l’or. Étant donné que cette date de naissance peut, elle aussi, être choisie il peut s’agir d’un indice sur les positions politiques de l’auteur.

De nulle part ?

Avant le white paper de Bitcoin, personne dans la communauté cryptographique ne connaissait de Nakamoto. Aucune des personnes impliquées dans les débuts du projet ne connaissait l’identité des autres, ne les avait pa rencontrées ou n’avait pas parlé au téléphone. Ils sont apparus de nulle part et de façon particulièrement mystérieuse. Il aurait fallu des années pour acquérir les connaissances et les compétences nécessaires. Nakamoto a résolu un problème qui préoccupait les cryptographes depuis des années.

Les principaux suspects

Les spéculations ont découlé vers une certaine notoriété du vrai Nakamoto. Nick Szabo, cryptographe et créateur du précurseur de Bitcoin : Bit Gold est un des candidats. Szabo eut beaucoup de problèmes avec son projet que Nakamoto a résolu. Il avait le genre de savoir pour créer ce projet, c’est possible ; Szabo a toujours nié son implication.

L’informaticien Craig Wright est une autre possibilité. Wright prétend même être Nakamoto. Il a une formation en sécurité, technologie et finance. Cependant, le manque de preuves et la controverse entourant les preuves produites par Wright signifient que sa revendication du trône de Bitcoin a été qualifiée de canular.

Cela dit, il est possible que Szabo et Wright aient participé à la création de Bitcoin. L’étendue de leur implication reste en question.

Les théories ne s’arrêtent pas là. Au fil des ans, il y a eu quelques suggestions plus décalées.

‘Satoshi Nakamoto’ pourrait être un amalgame de quatre entreprises dans la technologie :

  • Samsung
  • Toshiba
  • Nakamichi
  • and Motorola

Bitcoin pourrait-il être un effort de collaboration ? Si oui, pourquoi et quel est l’enjeu final ? Et pourquoi ces entreprises n’ont-elles pas collaboré sur d’autres projets ?

Une autre suggestion est que Bitcoin pourrait être le travail de la CIA, ou d’un organisme gouvernemental similaire. Le nom « Satoshi Nakamoto » se traduit par « Central Intelligence ».

Selon cette théorie, la capacité de Nakamoto à rester anonyme indique une certaine formation au contre-espionnage. Mais si la source est secrète, pourquoi en faire un indice ? Et encore une fois, quelle est la motivation et le but ?

Ensuite, nous entrons dans le domaine des théories encore plus farfelues. Dans un article de Medium, Sahil Gupta a lié Bitcoin à Tesla et au fondateur de SpaceX, Elon Musk. Gupta a cité les connaissances techniques pertinentes de Musk et sa capacité à maîtriser de nouveaux domaines. Musk nie toute implication. Une autre théorie suggère que Nakamoto est en fait une intelligence artificielle avancée (IA). « Les extraterrestres l’ont fait » est une théorie de base du complot. Il a été suggéré que Bitcoin est le fruit d’êtres extraterrestres. Les voyages dans le temps et les prophéties bibliques sont même apparus sur le tas.

Génial mais non-conventionnel

Les personnes impliquées dès les premiers jours ont souligné le génie et les capacités incroyables de Nakamoto. Mais ils ont également dit qu’il était non-conventionnel. Jeff Garzik, l’un des premiers développeurs de Bitcoin, a expliqué à CoinDesk:

« Satoshi était un fantastique designer et architecte. Il a passé deux ans à réfléchir au système, puis, selon ce qu’il a dit, il devait coder le système pour se prouver à lui-même que cela fonctionnerait … Il était l’oracle à qui nous avions l’habitude de poser des questions sur le système, mais il suivait rarement les pratiques d’ingénierie standard, telles que l’écriture de tests unitaires ou de tests de résistance, ou aucune des analyses qualitatives standard effectuées sur des logiciels. Plusieurs choses ont dû être désactivées presque immédiatement après la sortie publique de Bitcoin, car elles étaient évidemment exploitables. « 

Il y a aussi la question de la motivation. Qu’est-ce qui inciterait quelqu’un à créer Bitcoin ? Cela ne semble pas avoir été pour un gain financier. Nakamoto a miné environ un million de Bitcoins. Cette fortune vaut des milliards. Cependant, mis à part les transactions de test préliminaires, il ne l’a pas touché.

Bien que nous n’ayons pas les réponses, nous avons beaucoup de questions. Et nous sommes sûrs que vous aussi. Mais l’ambiguïté de l’identité de Nakamoto signifie que les réponses que nous privilégions en disent souvent plus sur nous que sur Bitcoin. Aliens, IA, agences gouvernementales, entreprises technologiques – Nakamoto est une toile vierge.

Dans notre prochain article, nous examinerons les motivations qui auraient motivé le choix de Nakamoto de rester anonyme.

Did you find this useful?
0
0